Partager
Logo-SDS

Par Louis-Philippe Gravel
Coordonnateur aux services d’expert-conseil et sauvetage professionnel

Logo-SDS

Bien planifier l'ouverture des lieux de baignade

La saison estivale arrive à grands pas et les gestionnaires doivent déjà débuter la planification de l’ouverture de leurs lieux de baignade.

Dans un premier temps, il est important de souligner que la responsabilité d’organiser la surveillance revient aux gestionnaires et non au personnel de surveillance.

Cette planification est non seulement essentielle pour assurer un environnement sécuritaire pour les clients, mais elle permettra également au gestionnaire d’avoir un meilleur encadrement sur le travail effectué par son personnel de surveillance.


Avoir les bonnes références

Avant toute chose, il est primordial que le gestionnaire d’un lieu de baignade connaisse les exigences règlementaires auxquelles il doit se conformer. Pour ce faire, nous recommandons de consulter les documents suivants :

Règlement sur la sécurité dans les bains publics (B-1.1, r.11)

Règlement sur la qualité de l’eau des piscines et autres bassins artificiels (Q-2, r.39)

Ces documents couvrent entre autres les exigences en matière de surveillance, d’équipements de sécurité et de qualité de l’eau auxquelles les gestionnaires doivent se conformer. De plus, tous les travaux de construction ou de transformation entrepris depuis le 14 septembre 2014 doivent être conformes aux nouvelles exigences du Code de construction, chapitre X : Lieux de baignade.

Avant l'arrivée du personnel

Avant l’arrivée de son personnel de surveillance, le gestionnaire doit s’assurer de vérifier plusieurs éléments. Sans être exhaustif, voici un aide-mémoire afin de vous aider dans votre préparation :

  • Le système de filtration et les équipements d’entretien sont fonctionnels et sécuritaires;
  • Les produits d’entretien sont clairement identifiés et entreposés adéquatement;
  • Les procédures concernant l’utilisation des produits et des équipements d’entretien sont écrites et disponibles pour le personnel concerné;
  • Le nombre maximum de baigneurs, les règlements de sécurité ainsi que les règles d’accompagnement sont clairement affichés pour les usagers;
  • Les équipements de sécurité sont conformes, en bon état et bien positionnés;
  • Les stations de surveillance sont positionnées de façon à permettre une vue d’ensemble du fond du bassin;
  • Un plan d’organisation de surveillance est écrit et disponible pour le personnel de surveillance; ce plan indique notamment le nombre de sauveteurs, leurs positions, leurs zones de surveillance et le système de rotation;
  • Des procédures d’urgence sont écrites et disponibles pour tous le personnel; ces procédures indiquent notamment le rôle des différents intervenants, la procédure d’appel à l’ambulance, le point de rassemblement en cas d’évacuation et le point d’accès pour les services d’urgence;
  • Une liste des vérifications et des tâches quotidiennes ou hebdomadaires à faire avant l’ouverture et la fermeture du bassin est disponible pour le personnel de surveillance;
  • Un registre de la qualité de l’eau ainsi qu’une trousse de test adéquate sont disponibles pour le personnel concerné;
  • Un registre avec des rapports de fréquentation et d’accident est disponible pour le personnel de surveillance.

L'accueil du personnel de surveillance

Chaque lieu de baignade est différent et comporte des particularités. C’est pourquoi il en va de la responsabilité du gestionnaire de bien orienter son personnel de surveillance. Après avoir élaboré les différentes procédures, le gestionnaire planifie une réunion avec son personnel de surveillance avant le début de la saison. Voici une série de sujets à couvrir lors de cette rencontre :

  • Visite des installations;
  • Les procédures à suivre pour la manipulation des produits et des équipements d’entretien, comme la balayeuse;
  • Le registre de la qualité de l’eau;
  • Les règlements de sécurité et d’accompagnement;
  • Les vérifications et tâches quotidiennes lors de l’ouverture et fermeture du bassin;
  • Les vérifications et tâches hebdomadaires;
  • Le plan d’organisation de la surveillance;
  • Les procédures d’urgence.

Il est fortement recommandé que lors de cette réunion, le personnel de surveillance mette en pratique le plan d’organisation de la surveillance ainsi que les procédures d’urgence afin d’en valider la compréhension et l’efficacité. 

Durant la saison

Il est important que le gestionnaire évalue périodiquement la qualité du travail du personnel de surveillance ainsi que l’application des différentes procédures. Le gestionnaire peut consulter et faire le suivi des différents registres et rapports que le personnel de surveillance doit remplir, mais il doit aussi s’assurer que le personnel de surveillance demeure vigilant et actif dans la surveillance tout en respectant le plan d’organisation.