Trucs et conseils

Devenir nomades

Partager

Devenir nomades

Nous sommes les Doyle-Désy, une famille qui a décidé de tout laisser pour vivre sur les routes. Depuis juin 2016, nous habitons et découvrons le monde à bord de notre maison roulante.

Devenir nomades ne s’est pas fait du jour au lendemain; un cheminement s’étalant sur plusieurs mois fut nécessaire pour y arriver. Nous avions déjà beaucoup vagabondé avec un sac-à-dos, à vélo, en avion, en location d’hôtels ou d’appartements.

Avec l’arrivée des enfants est venue l’envie de voyager en s’adaptant à leur rythme. Partir avec tout ce que nous avions besoin, pouvoir faire la sieste, cuisiner, avoir un bon niveau de confort, tout en découvrant de nouveaux endroits. Voyager en véhicule récréatif répondait à tous ces critères.

Notre première acquisition, en 2013, fut un petit classe B, Eurovan de Volkswagen. Des excursions de courtes durées ainsi qu’un périple de quelques semaines aux Îles-de-la-Madeleine nous ont transformés en adeptes de ce mode de vie. Ça a été la piqûre!

Nous en voulions plus. Plus d’aventures, mais aussi plus de confort.  Nous rêvions de voyages. Les vacances annuelles nous laissaient sur notre faim. L’aventure nous appelait; nous étions à la recherche d’un grand dépaysement.

Partir à long terme, est-ce possible?

Automne 2015, nous avons décidé d’acquérir un véhicule offrant plus de commodités. Nous voulions des lits permanents, un grand réfrigérateur et une salle de bain. L’Eurovan a donc été mis en vente et fut remplacé par un classe C de 25 pieds. Toute la famille s’y est toute de suite sentie à l’aise.

La réflexion se poursuivant... Nous avions planifié un voyage d’environ six mois. Assez longtemps pour nous offrir une magnifique expérience.  Le « road trip » d’une vie, comme on dit. Mais la liste des endroits à explorer était tellement longue qu’à simplement y penser, le temps nous manquait déjà.

Une question nous est alors apparue : « Pourquoi seulement six mois? Pourquoi pas plus longtemps? »  Frissons de peur, papillons dans l’estomac... Serions-nous assez fous pour tout quitter? L’idée nous donnait le vertige.

Noël 2015 fut notre test ultime : Trois semaines à rouler jusqu’en Floride et à expérimenter la vie en motorisé.  L’aventure s’est avérée concluante; la peur s’est évanouie. 

Au retour, la grande décision s’est imposée :  Vendre tout et partir, en famille, découvrir le monde.  Où? Aucune idée. Pour combien de temps? Aussi longtemps que possible. 

L’avenir s’ouvrait à nous; l’horizon était infini. Le tout avec si peu de contraintes que ça en était apeurant mais, du même coup, extrêmement excitant.


Pour nous suivre, visitez roulersavie.com

Un peu de lecture

Laurie en camping au Québec

Lire l'article

{{ uniquecode }}

{{ fullname }}

Imprimer